Un Dieu parmi les hommes : Un superhéros en Mauricie!

13120797_10207619084928593_685408331_o

Le héros.

Mon nouveau roman « Un Dieu parmi les hommes » se veut à la fois un hommage à la culture populaire du superhéros et le mythe persistant des êtres surhumains venus peupler notre planète pour nous défendre ou nous dominer. Multitude de films, de livres ou de bandes dessinés traite de ce sujet. Alors, pourquoi écrire un roman qui en parle, me demandez-vous avec un rictus moqueur? C’est simple, j’ai cru bon de déconstruire le mythe de ces personnages, de réécrire la genèse du surhomme et de peupler son monde d’incertitude, de doute et de nouveauté.

Depuis l’apparition des premières bandes dessinées de héros comme l’homme de fer ou l’homme-araignée, un détail particulier m’a frappé. C’est cette propension qu’ont les écrivains et cinéastes à placer leurs petits poupons intergalactiques récupérés dans un vaisseau échoué, au sein d’une famille dévouée, honnête et avec des valeurs morales dignes de faire pleurer le pape de joie. Dans ces récits, on y parle toujours de justice, d’égalité, de protection des faibles. Est-ce réaliste? Est-ce un hasard? Une propagande?

Voilà pourquoi je me suis dit ceci : laissons le petit être venu de l’espace tomber sur un couple de raté. Sur un père alcoolique et sexuellement dépravé, qui trompe sa femme et ne pense qu’au profit immédiat. Quant à l’épouse, autant en faire une dévote soumise à son rôle de victime, désespérée et dangereuse. Nous pouvons dès lors imaginer comment le petit futur superhéros grandira, entre les mains de ce couple désabusé. Il n’a que peu de chance de s’en sortir sans dégâts permanents et son état mental déficient influencera directement son comportement. Il grandira dans l’ombre de son père, rêvant de son véritable paternel, lequel se transformera en fantaisie enfantine. La réalité est souvent bien plus triste et désolante que notre scénario imaginaire.

Nous voilà donc dans le mythe, dans le cœur de cette tempête qui sommeille, au creux de l’esprit tourmenté d’un petit gamin. Un gamin surhumain, aux pouvoirs incroyables.

 

La Géographie.

Ste-Thècle, Mauricie

vue01.jpg

Le roman trouve sa source dans le mythe des superhéros, mais aussi dans la mémoire d’un écrivain nostalgique, ayant passé plusieurs années dans la Mauricie. La famille de ma mère est originaire et peuple encore la petite municipalité de Ste-Thècle. C’est là que j’ai fait mon école secondaire, à la polyvalente Paul-le-Jeune. Ce fut des années compliquées, difficiles par bien des aspects, mais mémorables par la beauté de l’endroit. Ste-Thècle est à la fois le paradis et l’enfer pour notre héros. C’est là qu’il « voit » le jour, aux pieds d’une chute réelle qui se trouve au lac des missionnaires. Lors d’une scène tragique, on découvre le petit et comprend l’étendue de son pouvoir. Son destin est à jamais scellé avec celui de ses nouveaux parents. Leur vie est tout aussi chamboulée que la sienne par ce changement.

Ste-Thècle est un rêve pour de jeunes adolescents avec une trop grande imagination et un désir d’explorer. C’est là que nous avons vécu les plus belles années de notre jeunesse. Outre certaines complications inutiles à ce récit, nous avons découvert la beauté de la faune et de la flore environnante. Certains endroits ont davantage laissé leurs marques dans notre cerveau assoiffé d’idées. C’est le cas du Lac chicot, une étendue d’eau mystérieuse et complexe. Un des détails qui me troublaient le plus concernant ce bassin agité par de fréquents vents était la couleur de l’eau, pratiquement brune. Un contraste avec les autres lacs cristallins de la région. C’est donc ce lac brun, agité et mystérieux qui deviendra l’épicentre du récit. Le cimetière derrière l’église du village, le petit boisé menant au lac, nous conduisait à des aventures les plus folles les unes que les autres. Je me souviens de nos expéditions hivernales sur le lac, seulement pour découvrir des endroits où l’eau ne gelait pas, où des bulles montaient à la surface d’un petit trou, malgré une épaisseur de plusieurs centimètres de cette croute glacés tout autour. Malgré le froid mordant. Que pouvait bien dissimuler ce lac? Quelle chose ancestrale, millénaire s’y tapissait donc? Était-ce relié à cette histoire de tornade du début du siècle, qui aurait poussé dans le lac des granges et du bétail? Je pouvais visualiser, dans mon esprit, le fond du lac, couvert d’arbres, de bâtisses et de carcasses de vaches aux squelettes figés dans le temps.

 Montréal, Québec

Belvedere_Kondiaronk_chalet_du_Mont_Royal.jpg

Je suis né à Montréal. J’y ai passé plusieurs années. C’est une belle ville, remplie de culture, de mystère et de vie. Dans plusieurs de mes écrits, j’incorpore des lieux de cette métropole. Le roman « Un Dieu parmi les hommes » ne fait pas exception. L’oratoire Saint-Joseph et le Mont-Royal sont tous les deux au centre, du moins dans mon esprit, de cette cité animée et remplie de touristes. Dans le récit, nous nous retrouvons sur le belvédère du Mont-Royal, un endroit très adéquat afin d’avoir une vue sur le centre-ville, sur le fleuve et bien au-delà. Mon personnage principal fait son apparition dans ce lieu avec le désir de trouver des réponses à ses questions. Ce centre urbain, cet épicentre de calme dans un océan de bruits et de mouvements humains, se veut une sorte de pèlerinage improvisée. Y trouvera-t-il ce qu’il cherche? Ou alors, sera-t-il confronté à une réalité un peu trop brutale? Est-ce qu’un être comme lui a sa place dans notre monde? Le héros observe une relique, tout en se questionnant. C’est le cœur du frère André, un homme d’une bonté et d’un courage sans pareil. Un superhéros sans pouvoirs surhumains, au costume bien plus sobre que le sien. Ce cœur est le symbole de ce qu’il ne sera jamais : un homme. Ou alors, son humanité est-elle si présente, qu’il perd de sa divinité.

 

Trois-Rivières, Mauricie

Laviolette_Bridge.jpg

Le nouvelliste de Trois-Rivières est le plus gros quotidien de la région. C’est là que notre superhéros devenu un adulte travaillera. C’est là qu’il fera des rencontres intéressantes et éventuellement décisives dans son existence. Mais c’est surtout le pont de Trois-Rivières, le pont Laviolette qui sera au cœur du dénouement tragique de ce récit. Dans la plupart des grandes histoires de fictions, un lieu devient synonyme de combat, de crise, de finalisation. C’est donc cette structure que j’ai choisie. Dans un film à gros budgets, c’est là que les héros et antihéros s’affronteraient.

Le mal contre le bien

Il existe plusieurs écoles de pensées au sujet du bien et du mal. Pour certains, nous sommes nés avec une virginité morale et intentionnelle. Pour d’autres, nous naissons sales du tourment de notre race. Peu importe quelle est la vérité, une chose demeure et c’est l’influence de notre environnement, de nos parents, amis, de notre société sur notre développement. Les enfants sont comme des éponges, absorbant le bien comme le mal.

Imaginez un être aux pouvoirs incommensurables, traînant avec lui un bagage émotionnel d’humain sombre et désabusé. Imaginez ce petit garçon trompé par la vie et humilié de sa propre existence. Donnez-lui l’occasion de se venger, de lutter, de répondre par la force à toute attaque contre sa personne, et vous verrez, sa colère n’aura d’égale que dans la vague de destruction qu’il sèmera.

Le sort de mon héros n’est pas sans m’attrister. Ce petit bébé extraterrestre, sans mauvaises intentions, est né sous une très mauvaise étoile. Sa vie ne sera que le reflet de l’âme perverse de son géniteur, de la mauvaise influence de son père adoptif. Cela m’attriste, parce que beaucoup d’enfants dans notre monde, heureusement dénoués de pouvoirs comme les siens, connaissent ce genre d’existence.

Le mal et le bien se confrontent par l’entremise d’un être inadapté, incompris, esseulé et malade.

Le résultat est plus dévastateur que la lutte entre Dieu et Satan.

Parce qu’il est un peu humain et son humanité, jointe à sa divinité, en fera l’arme parfaite.

Il est un Dieu parmi les hommes.


Site de l’éditeur : L’Ivre-Book

Boutiques numériques : FNACRelayAmazonGooglePlayEleclercBookenKoboNolim


Advertisements