Truc pour ne pas être offusqué !

Truc pour ne pas être offusqué !

Voilà une question tout à fait légitime. Tous les jours, on entend des gens à la radio, la télévision, dans le métro, dans la rue, au travail, qui sont scandalisés à propos d’une chose ou d’une autre. L’éventail des raisons pour être offusqué est très large, presque impossible à énumérer.

Alors, comment faire pour ne pas être choqué, offusqué, offensé par quelque chose?

Permettez-moi de vous aider, de vous guider afin de vous éviter des ennuis, de voir votre monde s’écrouler et vos croyances bouleversées. Ma légendaire générosité m’a poussé à écrire ce petit texte afin d’améliorer le niveau de vie des individus choqués par des éléments de leurs quotidiens. C’est important, il ne faut surtout pas en rire.

Commençons par un exemple, voulez-vous?

Vous vous promenez dans la rue, avec votre fille, discutant du nouveau film de Disney et tout va bien, lorsque soudainement, vous agressant par son implication perverse et vile, un couple s’approche, se tenant la main, s’embrassant peut-être. Ce couple, constatez-vous au même moment où vous vous aspergez le visage d’eau bénite en récitant une prière, est composé de deux hommes ou deux femmes. Des gens du même sexe qui se tiennent la main, qui s’aiment, qui se touchent d’une manière bestiale et pécheresse. Quelle horreur! Quelle abomination! C’est contre nature, immoral, dégueulasse et vous croyez un moment que c’est la fin du monde, que Dieu est sur le point de mettre fin à notre humanité en déversant des torrents punitifs. Votre esprit y va de l’implacable image logique de la clé et de la serrure, du trou et du bâton, du plus et du négatif, de l’impossibilité de se reproduire entre partenaires du même sexe, des passages de la bible et autres source très fiables qui viennent confirmer que l’homosexualité est pire qu’un french kiss de Donald Trump.

Que faire?

La première chose à faire est de cesser de bouger. De vous immobiliser. Ensuite, vous prenez une grande respiration, par le nez ou la bouche, c’est votre choix. La prochaine étape demande un peu plus de concentration et d’efforts. Il faut envoyer à votre cerveau un message clair, le forcer à obéir. Vous devez lui intimer l’ordre de tourner la tête, de faire pivoter votre grosse boule d’eau dans une direction opposée, plaçant ainsi autre chose sur la trajectoire de votre regard restreint.

Votre tête bouge lentement, vos muscles stylo-glosse, hyo-glosse, génio-hyoïdien, trapèze, constricteur du pharynx, thyro-hyoïdien, scalène postérieur, omo-hyoïdien, scalène antérieur, mylo-hyoïdien, stylo-hyoïdien, digastrique, cartilage thyroïdien, sterno-hyoïdien, sterno-cléido-mastoïdien, deltoïde et grand pectoral sont tous mis à contributions. C’est une très belle machine en action, un miracle de l’ingénierie qui s’anime pour que votre tête se tourne dans une autre direction.

Muscles_du_cou1.png

Vous auriez aussi pu fermer les yeux, mais avec votre fille, il est préférable d’avoir l’œil sur la situation.

Voilà, vous avez réussi à détourner la tête et devinez quoi?

C’est fini. Vous ne le voyez plus le couple qui vous dérange. Ils ne sont plus dans votre champ de vision et vous pouvez respirer par votre petit nez de belette offusquée. Ce n’est pas beau cela?

Voilà donc comment régler un problème pour ceux qui sont offusqués, choqués, offensés. Regardez ailleurs, changez le poste de la télévision, fermez les yeux, éteignez la radio.

La même chose s’applique aux autres situations, comme lorsque vous découvrez avec horreur et dégoût qu’une femme est en train de nourrir son bébé au sein, dans un coin du restaurant ou dans un parc. Tournez votre tête dans une autre direction. Nourrir le bébé est un acte beau, naturel, essentiel. Le petit a faim et n’a pas encore la capacité de manger avec une fourchette et je crois d’ailleurs que la fourchette blesserait le mamelon de sa mère. Quand vous avez faim, vous mangez, non? Permettre à un petit être innocent de survivre en s’alimentant de la seule manière possible pour lui, se doit d’être quelque chose de remarquable. D’ailleurs, vous n’avez jamais touché de sein ou encore sucé celui de votre mère?

Même chose lorsque vous croisez un couple interracial. Votre pression sanguine monte? Votre pouls s’accélère de voir une telle horreur, une telle abomination, une chose aussi perverse? Babylone se dresse maintenant devant vous avec les sept fléaux de l’apocalypse qui vont s’abattre sur terre. Ne faites pas une crise cardiaque, tournez la tête, faites fonctionner tous ces muscles énumérés plus haut. C’est facile, vous allez vous y faire.

Quelqu’un d’une autre religion? Tournez la tête dans une autre direction.

Le cou. C’est dans le cou que l’action se passe et peut-être découvrirez-vous que la vie est belle, après tout, lorsqu’on se permet de se mêler de nos affaires.

« Ne te hâte pas dans ton esprit de t’offenser; s’offenser, en effet, c’est ce qui repose dans le sein des stupides »

Ecclésiaste 7:9

La Journée de la femme

La journée de la femme!

C’est beau d’avoir une journée de la femme, mais il faudrait penser à la célébrer le reste de l’année. Bien qu’on soit en 2017, j’ai parfois l’impression de vivre au moyen-âge.

On peut vanter la beauté de la femme, décrire à quel point on a besoin d’elle, mais la plus belle chose qu’on puisse faire, c’est de la considérer en toute égalité, de la protéger, de dénoncer les abus et d’arrêter de jouer aux connards en sa présence.

Pour aujourd’hui, je vous invite à découvrir certaines des femmes les plus talentueuses de la francophonie.

Gaëlle Dupille

Écrivaine folle, dangereuse, intrépide, généreuse, elle s’illustre par son talent, son honnêteté et l’idée que le monde de la fiction n’appartient pas seulement aux hommes.

Site des Fossoyeurs de Rêves

Facebook

Site personnel

L’ivre-Book

Elenya Éditions

Estelle Faye

L’imaginaire est son territoire, le divertissement du lecteur sa mission. Son travail est intense, elle se donne entièrement à l’écriture de ses romans.

Site personnel

Facebook

Éditions Critic

Éditions Scrineo

Moutons-Électriques

Le pré aux clercs

Valérie Larouche

Avec une personnalité joviale et un sens de l’humour invitant, elle nous fait découvrir les tréfonds de son imaginaire intérieur, tout en nous permettant de nous questionner sur notre propre réalité.

Facebook

Site personnel

Éditions Porte-Bonheur

Les Éditeurs réunis

Callie JDeroy

Auteure de romance, elle caresse l’imaginaire et enflamme les passions. Il circule une rumeur dans le milieu selon laquelle Callie serait très sympa et d’une gentillesse légendaire.

L’Ivre-Book

Ariane Gélinas

Une incontournable auteure du Québec. Sa littérature représente bien sa génération, mystérieuse, envoutante, poignante. Son talent et l’éclat de ses intrigues littéraires en font déjà des classiques dans le genre.

Blogue

Éditions Alire

Collection Lycanthrope

Editions XYZ

Vael Cat

Si une image vaut mille mots, ses illustrations valent des millions. Parce que son talent est immense, respecté et apprécié. Après tout, la couverture des romans est souvent un critère de sélection. Les auteurs qu’elle a illustrés l’adorent.

L’Ivre-Book (plusieurs des romans furent illustrés par Vael)

Sylvie-Catherine De Vailly

Ma surprise littéraire de l’année 2017. Auteure prolifique et géniale, ses romans sont autant d’aventures intrigantes et fascinantes. Le roman policier à son meilleur.

Facebook

Éditions La semaine

Éditions Trécarré

Anne-Marie Bouthillier

Éditrice et directrice littéraire de la revue Clair/Obscur, elle offre aux écrivains francophones la possibilité de se faire découvrir, de partager leurs idées folles et elle permet aussi aux illustrateurs de se démarquer. Clair/Obscur est un joueur important au Québec en France.

Revue Clair/Obscur

 

La pierre de Judaculla.

judacullarockphoto2_510x335

Lors de votre prochain voyage dans la magnifique région de la Caroline du Nord, n’oubliez surtout pas de visiter la petite ville de Sylva, coincée entre le Tennessee et ses chanteurs country et la Géorgie avec ses pêches délicieuses et juteuses. Nichée au pied des montagnes et au cœur d’une région de verdure accueillante, la ville de Sylva est le site d’une découverte particulière.

La pierre de Judaculla.

Sylvain, pourquoi nous parles-tu d’une pierre? Qu’a-t-elle de particulier? Tu joues les géologues? Est-ce un fameux bijou ayant appartenu à un empereur romain? Une pierre philosophale laissée en Amérique par un ordre de moines homosexuels anticonformistes? Un rocher tombé d’un vaisseau spatial et vénéré par une tribu oubliée d’Amérindiens?

Non. Il s’agit plutôt d’une mystérieuse pierre formée de stéatite. Voici ce que mon dictionnaire en ligne m’apprend sur la stéatite :

« Silicate de magnésium naturel, qu’on retrouve dans certaines roches métamorphiques sous la forme de talc compact et non feuilleté »

Bref, c’est une roche. Elle est couverte de dessins gravés dans la pierre et les archéologues l’ayant examiné croient qu’elle date entre deux et trois mille ans. L’époque de Jésus ou même avant. Les Cherokee, qui habitent la région depuis des temps immémoriaux, la considéraient eux-mêmes comme ancienne, à une époque avant leur arrivée sur ces terres.

Le nom Judaculla (qui n’est pas le nom d’un cousin de Dracula) est tiré d’une légende Cherokee, selon laquelle la pierre fut créée par Judaculla, une sorte de géant aux yeux croches qui dominait les montagnes. Tout cela remonte à une époque lointaine. On considérait cet être comme le grand maître de la chasse, sa puissance lui permettait de sauter d’une montagne à l’autre et il pouvait même contrôler le climat. Voyez, même les Cherokee croyaient en ces théories du complot dont nous sommes friands de nos jours. Toujours selon la légende, la pierre lui servait à marquer son territoire et portait son empreinte de main à sept doigts. Il utilisait la pierre pour éviter de tomber en se retenant dessus. Pas besoin d’ajouter que les « Indiens » considéraient ce lieu comme sacré. Il n’y a pas si longtemps, on utilisait encore cet endroit pour des cérémonies, mais il s’agissait plutôt d’initiations nocturnes pour les étudiants des Universités de la région. J’imagine les cochonneries qui ont pu s’y dérouler.

N’empêche que comme pour la plupart des lieux mystérieux, des récits et témoignages d’évènements paranormaux ont commencé à circuler. Certains racontent avoir vu des fantômes, d’autres font état d’étranges lumières autour de la roche, il existe même des individus convaincus d’avoir vu des OVNIS dans le secteur. Notons qu’un vieux cimetière Cherokee se trouve à proximité, ce qui influence peut-être les visiteurs.

La pierre gît au pied d’une montagne, tandis qu’une large veine de cuivre passe sous le site, expliquant l’importance du lieu, que ce soit pour sa richesse en métaux ou en minéraux. Une certaine perturbation dans le champ de force électromagnétique fut aussi enregistrée et aurait possiblement influencé nos ancêtres à considérer le lieu comme sacré.

Une analyse de la pierre nous apprend qu’elle comporte 1548 motifs. Archéologiquement parlant, l’endroit est d’une importance indéniable, puisque des traces d’activités de carrières et de fabrications de bols ont été retrouvées. Le lieu aurait servi durant plusieurs centenaires, comme le prouvent les fouilles récentes. En poussant un peu plus l’analyse, on découvre l’importance stratégique du lieu où la pierre se trouve. Elle est à mi-chemin entre les plaines où les tribus pratiquent l’agriculture durant l’été et les hautes terres où commence le terrain de chasse pour l’hiver et l’automne.

L’avis des experts, concernant les pétroglyphes, est qu’il s’agit de cartes stylisées du terrain où elle fut trouvée. Une représentation du territoire habité par les Cherokees permettant de récolter de l’information sur l’histoire et la préhistoire de cette région.

Si jamais vous décidez de prendre l’avion et de venir découvrir la pierre de Judaculla, n’oubliez pas de venir me saluer au passage.

Sauf si une vieille malédiction Cherokee vous transforme en grenouille.

judacullanow2_284x216

Le « Devil’s Tramping Ground » en Caroline du Nord.

dtgr

Amateur de destinations inhabituelles, je tenais à vous faire découvrir un endroit à proximité de la petite communauté de Bear Creek, en Caroline du Nord. Facile d’accès, en retrait de la route principale, il s’agit d’un simple cercle dépouillé de toute végétation au cœur de la forêt. Qu’est-ce qu’il y a de particulier au sujet de ce cercle ingrat et poussiéreux? Rien n’y pousse! D’un diamètre de 1.5 m, on prétend que les arbres, les fleurs et les mauvaises herbes n’y poussent pas. Les animaux sauvages le contournent, tandis que les chiens évitent de s’en approcher, gémissant avec la queue basse entre les pattes. Toute végétation transplantée là est inévitablement destinée à mourir.

Pourquoi?

Selon la légende, vieille de 120 ans, c’est l’endroit de prédilection pour le diable, qui vient y danser, colérique, bouillonnant de rage. Il ratisse les limites étroites du cercle, libérant sa haine envers l’humanité en chants nocturnes et incantations cauchemardesques. La première mention du « Devil’s Stamping Ground » remonte à 1882. Des témoins auraient aperçu des yeux rouges scintillants au centre du cercle durant la nuit. On raconte aussi que tout objet laissé sur place, peu importe son poids, serait inévitablement et violemment repoussé hors des limites de cette piste de danse démoniaque durant la nuit.

Personne ne sait pourquoi le diable a choisi cet endroit en particulier, mais la fascination pour cette histoire continue de faire couler de l’encre.

Il y a quelques années, un journaliste désireux de prouver que cette histoire n’était qu’une farce a décidé d’y passer la nuit dans une tente avec ses deux chiens. Il serait resté jusqu’au lendemain, affirmant plus tard avoir entendu des bruits de pas autour de sa tente, sans voir qui que ce soit.

Si vous parlez aux gens habitant la région, vous aurez le plaisir de découvrir de multiples histoires au sujet de cet énigmatique « Stamping Ground ». C’est un peu une attraction locale attirant les touristes.

Une chose est certaine, c’est un lieu de prédilection pour les soirées bien arrosées, pour faire peur aux enfants et impressionner les amis. Les nombreuses bouteilles de bière vides au sol semblent prouver le passage fréquent de visiteurs.

Où est-ce plutôt le diable qui s’y rend pour noyer son chagrin avec une bonne bière froide?

lady

Destination Caroline du Nord « The Frying Pan tower »

301897_origLa tour de la poêle à frire!

Vous cherchez un endroit particulier où passer vos vacances? Vous en avez assez des lieux de villégiatures habituels? De plages bondées de touristes en « speedo »? De musées et lieux historiques où il faut faire la file durant des heures? Vous cherchez l’aventure et la nouveauté?

Pourquoi ne pas entreprendre un séjour à la tour de la poêle à frire en Caroline du Nord?

Mais qu’est-ce que cette tour?

Il s’agit d’une plateforme de forage venant du Texas transformé par la garde côtière américaine en phare. La tour fut inaugurée en 1964 et fut mise hors d’usage en 1992. Durant une enchère, un individu en a fait l’achat avec la mission de la préserver et d’en faire un hôtel unique. Tout un défi.

Située à 52 kilomètres du rivage et de la ville de Cape Hatteras en Caroline du Nord, la tour est ancrée au fond de l’océan d’une profondeur de seize mètres à cet endroit, situation idéale pour la pêche et les activités nautiques. En raison de sa présence tout près du Gulf Stream et de ses courants marins chauds, elle bénéficie d’une météo plus clémente que sur le continent. Il n’est pas rare que la température soit de quelques degrés plus élevés que les villes les plus proches. La tour est aussi située le long de ce qu’on appelle « hurricane alley », un corridor invisible qui chaque année se voit traversé par de nombreuses tempêtes tropicales et ouragans. Pas vraiment l’endroit où j’aimerais passer ces longs mois de la saison des ouragans. Les dommages causés par mère Nature nécessitent d’ailleurs de constantes réparations, une lutte de tous les jours contre la rouille dont l’effet est amplifié par l’eau salée.

Notons aussi que la tour se trouve à la pointe sud du « cimetière de l’Atlantique », un endroit d’une grande notoriété en raison de sa navigation dangereuse et de multiples vaisseaux échoués au fond de l’océan depuis que l’homme navigue dans ces eaux sombres. Un phare fut d’ailleurs construit en 1854 dans la région afin de faciliter la navigation.

Cette tour est équipée de douches, d’eau chaude, avec électricité et accès à l’Internet, une cuisine complète et même une salle de récréation. La station pouvait abriter une vingtaine de membres de la garde côtière durant ses beaux jours. Elle fut bâtie à l’époque où les marins n’utilisaient pas encore de « GPS » et pour éviter que les bateaux ne s’échouent sur les hauts-fonds entre la côte et le large.

5194648_orig

La réparation et la maintenance de la tour sont effectuées par des volontaires et financées par les contributions et donations de matériels.

Selon le site web, on peut réserver des chambres pour 598 $ américain pour 3 jours, 2 nuits. Il y a 8 chambres disponibles et plusieurs activités possibles.

Cela vous tente?

Site de la Frying Pan Tower

Mon bilan de l’année 2016

Mon bilan de l’année 2016

En 2016, il y a eu:

  • 12 mois.
  • 52 semaines.
  • 366 jours.
  • 8784 heures.
  • 527 040 minutes.
  • 3.162e+7 secondes.

 

Voilà donc mon bilan de l’année 2016.

En passant, j’ai aussi publié un roman : Un Dieu parmi les hommes.

Ainsi que deux nouvelles : « Racines Assoiffées » dans le premier tome « Les Vilains contes de l’Ivre-Book » et « La plage » dans le deuxième tome « Les Vilains contes de l’Ivre-Book n.2 ».

Bonne année 2017 à tous!

Comment trouver une bonne « liseuse » pour vos livres numériques.

2016-12-21-13-08-59 En tant qu’écrivain dont les livres sont publiés en format numérique, on me pose souvent la question :

Comment trouver une bonne liseuse?

Comme la période des fêtes approche et que beaucoup se verront offrir des livres numériques, voici quelles sont mes recommandations.

Premièrement, assurez-vous que la liseuse parle votre langue. Rien de plus frustrant qu’une liseuse russe afin de vous plonger dans le nouveau roman francophone.

Ensuite, testez sa capacité à lire, en particulier si elle est blonde. Il faut débuter avec de courtes phrases, peut-être même avec l’aide d’images. En cas de réussite de ce test, vous pouvez passer à l’étape suivante, qui consiste à lire des paragraphes entiers. Si elle est brunette, rousse ou fausse blonde, ne vous en faites pas.

Assurez-vous de bien traiter votre liseuse, de combler ses moindres désirs et besoins essentiels, sinon elle pourrait bien vous quitter pour votre voisin de palier.

Pour vous aider à faire votre choix, voici quelques exemples de liseuses.