Le « Devil’s Tramping Ground » en Caroline du Nord.

dtgr

Amateur de destinations inhabituelles, je tenais à vous faire découvrir un endroit à proximité de la petite communauté de Bear Creek, en Caroline du Nord. Facile d’accès, en retrait de la route principale, il s’agit d’un simple cercle dépouillé de toute végétation au cœur de la forêt. Qu’est-ce qu’il y a de particulier au sujet de ce cercle ingrat et poussiéreux? Rien n’y pousse! D’un diamètre de 1.5 m, on prétend que les arbres, les fleurs et les mauvaises herbes n’y poussent pas. Les animaux sauvages le contournent, tandis que les chiens évitent de s’en approcher, gémissant avec la queue basse entre les pattes. Toute végétation transplantée là est inévitablement destinée à mourir.

Pourquoi?

Selon la légende, vieille de 120 ans, c’est l’endroit de prédilection pour le diable, qui vient y danser, colérique, bouillonnant de rage. Il ratisse les limites étroites du cercle, libérant sa haine envers l’humanité en chants nocturnes et incantations cauchemardesques. La première mention du « Devil’s Stamping Ground » remonte à 1882. Des témoins auraient aperçu des yeux rouges scintillants au centre du cercle durant la nuit. On raconte aussi que tout objet laissé sur place, peu importe son poids, serait inévitablement et violemment repoussé hors des limites de cette piste de danse démoniaque durant la nuit.

Personne ne sait pourquoi le diable a choisi cet endroit en particulier, mais la fascination pour cette histoire continue de faire couler de l’encre.

Il y a quelques années, un journaliste désireux de prouver que cette histoire n’était qu’une farce a décidé d’y passer la nuit dans une tente avec ses deux chiens. Il serait resté jusqu’au lendemain, affirmant plus tard avoir entendu des bruits de pas autour de sa tente, sans voir qui que ce soit.

Si vous parlez aux gens habitant la région, vous aurez le plaisir de découvrir de multiples histoires au sujet de cet énigmatique « Stamping Ground ». C’est un peu une attraction locale attirant les touristes.

Une chose est certaine, c’est un lieu de prédilection pour les soirées bien arrosées, pour faire peur aux enfants et impressionner les amis. Les nombreuses bouteilles de bière vides au sol semblent prouver le passage fréquent de visiteurs.

Où est-ce plutôt le diable qui s’y rend pour noyer son chagrin avec une bonne bière froide?

lady

Advertisements

2 réflexions sur “Le « Devil’s Tramping Ground » en Caroline du Nord.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s