Invisible Kid d’Atef Attia.

Invisible Kid d’Atef Attia.

28169254
J’ai découvert Atef lors de la sortie de son premier roman Sang d’encre. Un type sympa, talentueux et très généreux de son temps. J’avais aimé son roman – voir ma critique sur le lien suivant – critique de Sang d’Encre. Ce fut donc tout un honneur de pouvoir lire son nouveau roman intitulé « Invisible Kid ». Il y a de ces écrivains au talent indéniable dont on ne se lasse pas. Il en fait partie.

Résumé du quatrième de couverture :

« Il y a des jours où Issour Danielovitch se sentirait presque devenir invisible. Entre un père despotique, des frères aînés absents, des ennuis de santé, les railleries de ses camarades et un premier amour tué dans l’œuf, il mène une vie plutôt mouvementée pour un adolescent de quinze ans. Une vie qui serait somme toute banale, mais c’était sans compter la cruauté et l’acharnement de certains de ses camarades qui poussent la farce un peu trop loin. Et lorsque leur dernier canular tourne au drame, ils ne se doutent pas de la force maléfique qu’ils déchaînent et qui changera la vie d’Issour à tout jamais. »

Mon Commentaire :

Un détail qui nous accroche dès les premières pages est cette capacité de l’auteur à nous rapprocher de ses personnages. Son talent de raconteur et l’intimité de ses propos nous offrent une perspective unique sur la vie du personnage principal. Le petit Issour, un gamin de 15 ans. L’écriture d’Atef se transforme à mesure que nous tournons les pages. L’analyse quotidienne de la vie du petit est un leurre, un appât séduisant qui flirte avec nos souvenirs de cette époque lointaine où nous étions nous-mêmes sur les bancs d’école. Comme le poisson qui mord à l’hameçon, les premières pages nous capturent, elles nous emprisonnent dans l’étroit tunnel de la désillusion. Qui ne revit pas occasionnellement ces moments de beauté propres à l’enfance et à l’innocence? Atef le sait et exploite notre mémoire, nos souvenirs de déceptions, de peurs, d’isolements ou de solitude. Tout ce qui fait de l’adolescence une période bien difficile pour beaucoup d’entre nous.

« La préméditation avait du bon. »
P.143

Dès que nous sommes prisonniers, imbibés des détails et personnages très réussis, il ouvre la porte sur nos peurs, nous libère de notre zone de confort, pour ensuite nous faire descendre les différents paliers menant à l’enfer fantastique de nos instincts de violence, de notre folie passagère.

C’est une balade en douceur sur les eaux calmes d’un lac, un ciel qui se couvre de nuages noirs, les vagues qui grossissent et la pluie glaciale qui tombe. Mais il est déjà trop tard, vous avez franchi le point de non-retour et vous ne pouvez que tanguer au rythme des moments intenses décrits par Atef.

« C’était une masse noire et amorphe qui semblait hésiter sur la forme à adopter. Une aberration en mutation perpétuelle. Elle était ici et ailleurs en même temps, comme un trou noir, une brèche dans un autre espace-temps remplissant l’air d’électricité statique qui hérissait tous les poils d’un Issour tétanisé. »
P. 133-134

Ma seule déception, même si ce n’est qu’une déception provisoire menant à un moment de joie est l’idée qu’une suite se prépare. Une suite qui éveille mes neurones et me permet de penser à tous les scénarios possibles. Une suite que je vais indéniablement lire.

Comme si le récit principal ne suffisait pas, il y a une petite surprise à la fin. Une nouvelle qui devrait bientôt paraître dans un recueil. Une nouvelle littéraire tout à fait différente du roman. Un texte qui nous transporte au Mexique, une histoire de séduction, de tromperie, de survie. J’ai aussi adoré.

Et, Monsieur Atef, comment ignorer vos références cinématographies ou littéraires. Je vous laisse les découvrir.

Les thèmes du roman :

Amour, enfance, abandon, vengeance, mort.

En conclusion :

Ben voilà, que faites-vous ici, allez vite vous procurez ce roman. Une des bonnes lectures de 2016.

Ma note :

9/10

Liens utiles :

Site de l’éditeur PopLibris

Site d’Atef

Advertisements

3 réflexions sur “Invisible Kid d’Atef Attia.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s