Je rêve d’un monde…

091212_0257_CloudyWithA1
Je rêve d’un monde sans brutalité policière. Sans pauvres victimes innocentes d’abus des forces de l’ordre. D’une nation où toutes les races, cultures, appartenances religieuses, orientations sexuelles seraient égales. Je rêve d’un monde où les enfants n’auraient plus à craindre les gros méchants messieurs en uniformes, avec leurs bâtons, leurs armes à feu et leurs grosses voitures si faciles à saccager durant une émeute pour célébrer les erreurs humaines.

Je rêve d’un monde où les citoyens seraient libérés du joug étouffant de ces forces de l’ordre machiavéliques, brutales, violentes et aux pouvoirs irréversibles. Je rêve d’un pays sans système de justice, sans policiers, sans juges en robes illusoires avec leur satané livre de lois sur leurs piédestaux. Je rêve d’un monde où le vendeur de drogue pourrait s’enfuir à la course devant les policiers sans risque d’être intercepté et battu. Un monde où l’on pourrait désobéir aux lois sans risque de représailles, où l’autorité ne serait plus qu’une question de clans, de tribus, de familles. Je veux une réalité où conduire au-delà de la limite permise, manœuvre stupide servant à protéger les citoyens, n’existe pas. Que l’on brise les tables sur lesquelles ont été inscrites les différentes lois divines, humaines, religieuses ou simplement imposées par les sociétés fondées par les hommes.

Je prône l’autodéfense, l’auto-offense et le droit de porter une arme, de m’en servir, de pouvoir être le bras vibrant de ma propre justice. Plus besoin de ces hommes en uniformes que je déteste, plus aucun recours judiciaire, militaire, policier ou humanitaire.

Retournons à des temps plus heureux où nous n’avions pas à nous faire tabasser dessus, nous faire humilier, battre, enfermer contre notre gré. Soyons libres d’être ce peuple vicieux et indéniablement mauvais que nous sommes de naissance.

Aujourd’hui, bien des années après avoir fait ce rêve, je veux sortir de mon trou sombre. Pouvoir quitter ma demeure, mais c’est impossible. Nous vivons enfermés dans notre sous-sol depuis des jours, trop pour en faire le compte précis. Nous manquons d’eau et de nourritures, il fait si chaud, la ventilation de l’abri est déficience. L’électricité semble avoir été coupée. L’arme à feu dans ma main est lourde, chargée, pointée vers l’escalier menaçant. Je les entends s’activer depuis quelques heures, ce n’est plus qu’une question de minute avant qu’ils ne parviennent à se frayer un chemin au travers des obstacles blindés. Je croyais notre repaire inviolable, introuvable, comme j’ai été con. Depuis la fin des systèmes policiers et politiques de notre beau pays corrompu, je suis laissé à moi-même, comme dans mes rêves les plus fous. Ma mère me disait souvent qu’il fallait faire attention à ce qu’on souhaite, puisque parfois, nos souhaits se réalisent.

Les brutes armées et nombreuses hurlent les détails des obscénités qu’ils feront subir à tour de rôle à ma femme et à mon fils. Leurs rires me brisent le cœur, parce que je sais qu’ils finiront par nous atteindre. Avec chance, il me sera possible de repousser la première vague. Mais ils sont trop nombreux et d’autres viendront après.
Le monde est redevenu ce chaos d’avant les civilisations.

Je rêve maintenant d’un monde où un simple appel téléphonique pourrait alerter un groupe armé destiné à servir la population et la protéger du fléau humain que nous sommes. Je voudrais tant faire taire les pleurs de mon épouse recroquevillée et les sanglots de mon fils terrorisé. Je suis aujourd’hui prêt à tolérer les quelques erreurs humaines d’individus tout à fait normaux, pour soutenir une idéologie quand même pas si mal, en fin de compte.

J’en suis toutefois incapable, parce que mon rêve est devenu réalité.

Advertisements

2 réflexions sur “Je rêve d’un monde…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s