Averia 5 de Patrice Cazeau

index

L’auteur :

Le nom Patrice Cazeault vous dit sûrement quelque chose, non? Il est ce jeune auteur dynamique, prolifique, père de l’initiative du 12 août 2014 : « J’achète un livre québécois ». Cette activité qui a beaucoup fait parler dans la francophonie.

La série Averia :

Vous n’avez jamais lu un seul des volumes de la série Averia? Ne le dites pas tout haut, on pourrait vous entendre. Alors, ne lisez pas cette critique, allez plutôt vous procurer le tome 1 ou, pour vous donner une idée, lisez mon commentaire sur le premier chapitre de cette inoubliable saga.

Lecture d’Averia 1 – Sylvain Johnson

Vous avez lu les numéros précédents et voulez découvrir le tome 5, bienvenue dans mon univers de critique pas trop professionnel, mais très honnête. Il y a maintenant plus d’un an, je lisais le premier tome de cette série. Je termine aujourd’hui le dernier disponible en librairies depuis peu. Je suis heureux de vous faire part de mes impressions de lecture.

Qu’est-ce qu’Averia? C’est un monde futuriste où les humains et les Tharisiens se font la guerre. Deux peuples déchirés, que ce soit les hommes avec leur nature destructrice ou les Tharisiens en grands conquérants galactiques. Dans cet univers de science-fiction se trouve Averia, la planète au centre de l’action, l’épicentre d’un groupe de personnages principaux des plus intéressants. Il y a la grande sœur Seki Jones, forte et lucide, la petite sœur Myr, irréfléchie et aux actions engendrant des conséquences irréversibles. Les aventures qui nous les ont fait découvrir se poursuivent, toujours à un rythme endiablé, sans être amoindri en danger et en actions périlleuses.

Le roman débute dans la tragédie. Laïka se meurt, Seki à son chevet perd la tête dans un deuil déjà amorcé et qui menace de détruire les relations fragiles avec ceux qui l’aiment. Les deux sœurs s’éloignent, le dialogue se détériore et les deux jeunes femmes s’entredéchirent. La guerre est imminente, la révolution bat son plein et du début à la fin, c’est une suite d’épreuve, de combats, de lutte pour la survie.

Les évènements du passé les rattrapent, les protagonistes de cette histoire ne sont plus des gamins. Ils vivent des situations adultes, et durant tout le roman plane l’ombre d’une fatalité désarmante qui menace de s’abattre.

Le récit est parfois sombre, triste, et nous sommes les témoins privilégiés d’un changement dans la vie de tous ces héros. Des personnages prisonniers d’un monde en ruine, où les politiciens bougent des pions sur l’échiquier de la vie, sans égard pour les citoyens victimes.

C’est un roman intense, un cri contre l’injustice raciale, un cri d’alarme pour faire cesser un conflit qui dure depuis trop longtemps. Un conflit qui fait des victimes, qui laisse des traces, des marques indélébiles dans l’esprit et le corps.

La fin nous laisse entrevoir un tome 6 palpitant, où se retrouveront nos personnages, à l’aube d’une paix nouvelle ou d’une guerre sans merci. La fragilité des liens de nos héros trouve sa source dans cette vie coloniale décousue, dans leur existence affectée par toutes ces années de guerres. Personne ne peut espérer la paix, faire des traités, lutter contre des milices ou une race entière sans se faire d’ennemis. Les ennemis d’hier deviennent souvent des héros, les amis de la veille de meurtriers obstacles à notre quotidien.

J’ai bien aimé l’écriture mature, le ton dramatique, sincère et confident. C’est une série québécoise de qualité, à découvrir.

Ma note :

8.5/10

Liens utiles:

Lecture d’Averia 1 – Sylvain Johnson

Site de l’éditeur : ADA

Le site de l’auteur :  Patrice Cazeault

Advertisements

Une réflexion sur “Averia 5 de Patrice Cazeau

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s