Livres papier ou livre numérique? Le débat?

shutterstock_159665864

Êtes-vous comme moi? Ennuyé par cet éternel débat qui revient dans l’actualité à intervalle régulier? Avec l’intrusion de toute nouvelle technologie, il semble que nait aussi le besoin de débattre cette technologie.

Pour moi, le litige entre le livre papier et celui en format numérique est un peu comme si l’on débattait les préférences individuelles des gens. Préférences inébranlables venant des besoins et intérêts divergents d’une personne à l’autre. Parce qu’il faut bien l’avouer, ce qui est bon pour monsieur X ne l’est pas pour madame Z. Par exemple, l’arrivée depuis quelques années du livre numérique et le besoin de se défendre contre cette intrusion maléfique et diabolique pourrait se transposer dans d’autres domaines. Tout comme le rejet sans précédent de certains lecteurs pour le papier sale et puant, encombrant, poussiéreux et désuet, pourrait engendrer des situations cocasses dans la vie de tous les jours.

Par exemple :

Je n’aime pas les chats. Tout simplement. Ils sont mignons, mais je n’ai aucune envie, aucune intention ou le moindre désir d’en posséder un. Je préfère les chiens. Devrions-nous débattre de cette préférence? pourriez-vous me faire abandonner mon intérêt pour les chiens en me faisant voir les avantages de posséder un chat?

Non. Je vais toujours préférer un gros toutou poilu qui jappe et me saute dessus.

Un autre exemple, voulez-vous?

Notre quartier est doté du meilleur restaurant chinois de la ville (ne parlons pas de chat ici, parce que certains pourraient être offensés). Depuis un mois, un restaurant italien a ouvert ses portes non loin. Est-ce que l’inauguration du restaurant italien fera fermer les portes de celui spécialisé en nourriture chinoise? Est-ce que la nouveauté culinaire menace l’établissement déjà bien ancré dans la communauté depuis très longtemps? Non, parce que beaucoup aiment manger des Egg Rolls et du riz, continueront à vouloir déguster ces mets de choix. La présence des deux restaurants devrait constituer un complément, pas une guerre ouverte du genre : « J’aime manger au restaurant chinois et comme l’italien ne supplantera jamais le précédent, il faut lui faire fermer ses portes. » Pourquoi ne pas cohabiter et laisser à certains le plaisir de manger des pâtes et d’autres le riz frit?

Je pourrais trouver beaucoup d’autres exemples.

Mais je vois déjà les grands titres pour notre premier exemple. « Si la tendance se maintient, les gens adoptant plus de chat que de chiens dans notre pays, nous prévoyons donc que d’ici 20 ans il n’existera plus de spécimens canins sur notre territoire. »

De là mon découragement avec ce genre de débat. D’où vient donc la nécessité de choisir lequel de ces formats va gagner l’incroyablement violente bataille du marché des lecteurs? Pourquoi se limiter à un seul format? Est-ce que les amateurs de livres papier se sentent menacés d’extinction? Est-ce que les utilisateurs de liseuses pour livres numériques craignent de ne jamais supplanter l’adversaire papier?

C’est un débat, à mon humble avis, qui n’est qu’une excuse pour défendre son point de vue personnel.

Metallica ou Megadeth ? Hot Dog ou Hamburger? Ferrari ou Lamborghini?

Je vais oser faire des prédictions, ici même, et libre à vous de venir me corriger dans dix ans suite à ces terribles déclarations apocalyptiques que je suis sur le point de vous jeter au visage avec effronterie.

Vous êtes prêt?

1 – Le livre papier ne disparaîtra pas. Il est ici pour rester. Beaucoup aiment ce format particulier et continueront à l’aimer. Pour toutes sortes de raisons valables.

Autre prédiction :

2 – Les livres numériques continueront à prendre une place du marché des livres, continueront à séduire des lecteurs, et les pourcentages d’utilisateurs de liseuses, téléphones intelligents et autres, grimperont peu à peu.

Autre prédiction :

3 – Il y aura toujours (sauf si tous les arbres de la planète disparaissent et qu’il n’existe aucune technologie pour créer un papier artificiel viable) des bouquins en papier. Tout comme le numérique (à moins d’un blackout mondial et prolongé détruisant toute source d’énergie électrique, électronique ou de fabrication de matière plastique) continuera à avoir sa place.

Alors, pourquoi constamment chercher à vouloir imposer son point de vue? J’ai lu des commentaires et des articles presque aussi accusateurs que les juges de l’Inquisition, aussi aberrant que les proclamations nazies de la Deuxième Guerre mondiale. D’où vient ce besoin de se défendre, d’attaquer sur un sujet aussi peu important dans notre monde en constant changement?

Ces deux médias de lecture vont cohabiter durant un bon moment, et c’est bien ainsi, selon les goûts de chacun.

Je me suis essayé à compiler une petite liste des avantages de chaque format. Ce n’est pas une liste complète et officielle, ne m’envoyez pas de messages pour m’agresser si j’ai oublié des points importants. Vous pouvez me les signaler et je les ajouterais à la liste. Merci.

Une petite liste des avantages du livre papier :

  • Le confort du contact avec le papier, de sentir ses doigts tourner les pages et effleurer la surface couverte d’encre, l’odeur particulière du document et la nostalgie du contact.
  • On peut exhiber sa collection de bouquins dans notre bibliothèque, se bâtir avec fierté une collection enviable.
  • Le plaisir de se rendre en librairie, en bibliothèque, et de chercher, de fouiller les étagères propres ou poussiéreuses, de feuilleter les pages, de lire le quatrième de couverture ou des extraits en ouvrant le livre au hasard.
  • On peut le présenter ou le vendre dans un salon du livre. Faire les librairies pour discuter avec des groupes, pour faire des séances de signatures. Des conférences dans les écoles.
  • Pas besoin de recharger les piles.
  • Pas de bogue, de bris de l’appareil ou d’écran bleu de la mort. Pas de liseuse, téléphone intelligent et tablette.
  • Moins dommageable qu’un écran pour les yeux?
  • Pour ceux qui utilisent les téléphones intelligents – pas de risque d’expositions aux ondes peut-être néfastes.

Une petite liste des avantages du livre numérique :

  • Le confort du contact tactile avec la liseuse ou le téléphone intelligent, qui tient dans une main et se consulte rapidement.
  • Le média informatique permet de passer d’un chapitre à l’autre, de faire des recherches par mots, phrases ou de placer des « signets », de souligner des passages, de faire un copier-coller de certaines citations à retenir, de partager par courriel des éléments découverts sur le champ directement du texte.
  • On peut lire dans une pièce sombre, sans déranger les autres. On peut diminuer la luminosité de l’écran, lire en mode nuit, augmenter ou diminuer la grosseur des caractères.
  • C’est compact et permet d’être transporté en avion, train, voiture ou en métro, sans prendre beaucoup de place. On peut lire partout, sans devoir prévoir d’emporter un livre juste au cas, puisqu’on peut lire de notre téléphone. La lecture sera automatiquement ajustée à dernière page lue sur les autres appareils que vous utilisez.
  • Le prix est souvent plus abordable.
  • L’achat est immédiat. Pas besoin de sortir de chez vous, de monter en voiture ou d’aller en librairie. Il est minuit, vous êtes au lit et vous mourrez d’envie de lire le nouveau Romain Billot? Suffit d’aller sur une boutique en ligne, de cliquer à quelques endroits et de charger le fichier dans votre lecteur. C’est rapide et très accessible.
  • C’est pratique pour ceux qui vivent, comme moi, aux États-Unis ou loin des librairies. Pas besoin de payer pour la livraison du Canada, de France ou ailleurs.
  • Pas besoin de source lumineuse, pourvu que la tablette soit chargée ou connectée à l’alimentation électrique.
  • Si le fichier est endommagé ou perdu, certaines boutiques et certains éditeurs vous permettent de télécharger à nouveau le fichier directement de votre dossier d’achat. La maison d’édition traditionnelle ne vous offrira pas une nouvelle copie papier du livre si votre chien le dévore.
  • Bonne alternative aux personnes âgées qui lisent des livres à gros caractères. Moins lourds pour les mains aux prises avec l’arthrite.

Les deux formats :

Il y a de plus en plus de rapprochement entre le numérique et le papier. Il est maintenant possible de faire dédicacer ses fichiers numériques par les auteurs, souvent sans se déplacer, simplement en envoyant un courriel. Il est aussi possible d’emprunter les livres numériques en bibliothèques. L’apparition du numérique dans les Salons du livre est une réalité.

En ce qui a trait à l’environnement, il faut se demander lequel des deux formats pollue le plus. Les livres papier venant des arbres, traités dans des usines, imprimés et souvent plus faciles à détruire. Ou les liseuses plastiques? Un matériau qui résiste très longtemps, qui utilise l’électricité, l’Internet et des serveurs pour envoyer et recevoir les messages? Difficile à dire, je suis incapable de me prononcer.

Conclusion :

Bref, c’est un débat qui n’aura aucun vainqueur, parce qu’il n’existe pas de réponse spécifique. C’est une zone grise. Pour moi, le numérique est le format idéal, pour vous qui lisez, c’est peut-être le papier.

Il suffit d’être tolérant et l’important, c’est de lire et d’encourager les écrivains de chez vous, les petites boîtes qui tentent de rester en vie. Il y a tellement d’écrivains de talent, d’éditeurs de qualité, qu’il suffit de visiter leurs sites, leurs boutiques, découvrir leurs catalogues pour s’en rendre compte. Que vous lisiez des livres en papier ou des fichiers numériques, je vous souhaite une bonne lecture.

Merci.

Vous pouvez découvrir mon roman numérique:

Les Éditions L’ivre-book – Le Tueur des Rails

Vous pouvez découvrir mes romans en papier:

Le Tueur des Rails et l’Esprit des Glaces

Petites maisons d’éditions à découvrir :

http://www.livre-book-63.fr/

http://housemadeofdawn.com/

http://www.editions-la-madoliere.com/cata.htm

http://lune-ecarlate.com/

Advertisements

6 réflexions sur “Livres papier ou livre numérique? Le débat?

  1. Je partage entièrement le point de vue exposé ici, en particulier les avantages de l’un et l’autre format. Pour le numérique, vous auriez pu ajouter que c’est souvent une solution pour les personnes âgées qui ne voient pas très bien, une alternative aux livres imprimés en gros caractères. Beaucoup se mettent à la lecture numérique. Une connexion appropriée leur permet même de lire directement sur l’écran télé, depuis leur fauteuil !…
    Les deux formats sont complémentaires et non concurrents. Ils cohabiteront de plus en plus. J’ai une seule crainte, c’est que le livre imprimé devienne à plus long terme un produit de luxe réservé à une minorité.
    J’ai publié 8 romans, disponibles sous les 2 formats. La version numérique de 2 d’entre eux est publiée par les éditions L’ivre-book citées plus haut : La Forteresse du désert et Rendez-vous à Orcival, sorti le 7 novembre.

    • Bonjour, merci de votre commentaire. Comme vous le dite si bien, beaucoup se mettent au numérique et c’est souvent une question de $$$. Au Québec, les livres papiers sont beaucoup plus dispendieux qu’aux États-Unis et souvent une alternative intéressante pour sauver de l’argent. Je vais ajouter vos points dans les avantages. Merci encore pour votre lecture et j’invite les lecteurs à découvrir vos romans.

    • Merci beaucoup Isaac. On dirait que les gens ont du mal à accepter qu’on peut faire les deux, publier en numérique et papier. C’est une question de goût. Merci de m’avoir lu. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des commentaires ou des questions et n’hésitez surtout pas…(voilà la pub qui s’en vient..)…à lire mon roman « Le tueur des Rails » disponible chez l’Ivre-Book. Passez une très bonne journée. Au plaisir de découvrir votre site.
      Sincèrement,
      Sylvain Johnson

      • Les gens aiment bien opposer les choses, faire deux camps, la vision manichéenne permet de se simplifier la vie. On adore ça en France, se simplifier la vie. J’ai été pris par votre article, je vais continuer à vous suivre. En parlant de pub, j’ai un peu de mal avec la promotion, comment ça se passe pour vous ? N’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou twitter, on pourra discuter des e-book et de la pub …
        Isaac

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s