Lecture de 35MM de Christophe Collins

35MM

Qui est Christophe Collins:

Né en 1970, Christophe Collins a publié plusieurs romans fantastiques, d’aventures, et d’actions, à la fin des années ’90. Il a également touché au théâtre, au seul-en-scène, à la radio, à la télévision, à la critique littéraire ou encore à la poésie.
Depuis dix ans maintenant, sous le nom de Christophe Corthouts, il travaille avec Henri Vernes, sur les aventures romanesques de Bob Morane.

En 2011, il publie « L’Etoile de L’Est », la première enquête du Commissaire Sam Chappelle (avec deux « p ») de la Police de Liège. En 2012, « L’Equerre et la Croix », la seconde enquête de Chappelle est dans les librairies.

Avec 35 MM, il publie son premier thriller.

Résumé du livre : (Sur le site de l’éditeur) :

Un cadavre retrouvé dans la chambre froide d’un restaurant.  Un ancien agent du FBI, brisé par le passé. Des autorités locales aveuglées par le profit. Un tueur déterminé.

Vous pensiez avoir tout lu ? Vous vous trompiez.

Commentaire sur le livre :

Très belle couverture ! C’est la première chose que j’ai remarqué au sujet de ce livre numérique.

Lune-Écarlate est une de ces petites maisons d’édition à découvrir. Avec un catalogue en pleine expansion, ils nous offrent un choix divers de livres numériques dans de multiples genres. Ce n’est pas leur premier texte que je critique et probablement pas le dernier non plus.

« 35MM » est l’exemple parfait du polar à l’américaine écrit avec une touche française. Une recette à mon avis particulièrement réussie et qui m’a tenu captif de la première à la dernière page.

Qu’est-ce que « 35MM »? C’est une histoire qui se déroule dans une petite ville dirigée par des politiciens, disons corrompus, manipulateurs et prêts à tous pour assouvir leurs soifs de pouvoirs. Une petite ville qui me fait penser à celles dans lesquelles le grand Stephen King fait évoluer ses personnages. Coïncidence? Je n’y crois pas, l’auteur me semble trop tordu pour cela. On ajoute ensuite un flic en exil, au destin tragique et victime de ses angoisses les plus sombres. Parsemons le tout de quelques crimes mystérieux, des meurtres venant jeter de l’ombre sur un grand tournoi international de golf. Vous croyez que cela s’arrête là? Placez ici et là des personnages particuliers ou des références cinématographiques, culturelles, et vous obtiendrez un amalgame d’éléments qui saura vous captiver, vous faire sourire.

L’écriture de l’auteur s’apparente à celle des polars américains et un peu à celle de Maxime Chattam. On peut facilement imaginer Christophe Collins dans son bureau, une cigarette au bec, tapant sur une vieille machine à écrire dont il manque une ou deux touches.

Le roman est bien écrit, truffé d’éléments cinématographiques se rattachant à l’intrigue et que les amateurs de cinéma pourront suivre à leur propre rythme. Comme un jeu où l’on cherche les éléments de films oubliés, à déchiffrer l’intrigue en espérant des indices non dévoilés.

« 35MM » est un suspense noir, humoristique et sarcastique. On parvient à ne pas tomber dans les clichés, sans pour autant nous priver de clins d’œil amusants. L’auteur maitrise son genre et s’avère un bon conteur d’histoire.
Il a le souci des détails, tisse son enquête avec lenteur, nous faisant languir et nous surprenant à plus d’une occasion. C’est en fait un très bon roman, qui saura vous divertir.

Ma note : 8/10

Liens Utiles :

Site de l’auteur – Christophe Collins

Site de l’éditeur – Lune-Écarlate

 

Advertisements

Une réflexion sur “Lecture de 35MM de Christophe Collins

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s