Lecture de Reich D’Alain Paris

Reich

Qu’est-ce qu’un écrivain fouineur, la petite fille d’un scientifique visionnaire et la Seconde Guerre mondiale ont en commun?

C’est très simple : ils sont tous trois adroitement enchevêtrés dans un récit surprenant qui vous transportera littéralement dans le temps.

Une autre petite perle numérique à découvrir.

Alain Paris possède une plume efficace, descriptive sans tomber dans l’abus et c’est avec un talent indéniable qu’il nous fait brièvement visiter des époques différentes de la nôtre. J’ai bien aimé l’ambiance de ces endroits que les personnages explorent. L’auteur rend avec justesse (du moins l’impression que j’en ai, car je n’ai jamais vécu en Allemagne durant cette époque) l’atmosphère à mi-chemin entre la paranoïa d’un régime cruel et l’impression d’une guerre imminente qui pourrait s’abattre sur les protagonistes de l’histoire.

Le rythme est endiablé et les actions se succèdent les unes après les autres. J’ai plusieurs fois été surpris des retournements dont nous sommes « victimes » et auxquels je ne m’attendais vraiment pas.

Certains diront que le sujet du régime nazi et de la Seconde Guerre mondiale ont déjà été largement utilisé, pour ne pas dire surutilisé. Cette période de notre histoire est si vaste en éléments troublants qu’il est à mon avis très difficile de s’en lasser. En fait, qui n’a pas le goût de détester ce pauvre con de Hitler à nouveau?

Le roman est court, mais construit sur une formule gagnante. Un mélange d’éléments historiques, une ambiance de danger imminent qui nous tient captifs et un petit voyage dans la folie tout ce qu’il y a de plus humaine. Et que dire du méchant de cette histoire? Le plus terrible personnage des derniers siècles!

Un seul détail du récit m’a légèrement intrigué – le peu de détresse venant de la jeune femme qui perd son Grand-papa, elle s’en remet très bien et très rapidement. Le rythme rapide des évènements vient peut-être atténuer la tristesse, sa propre survie obnubilant ses pensées.

Comme on dit chez nous au Québec « Attache ta tuque! » et en gros, cela veut dire qu’une belle aventure vous attend.

Voici une citation que j’ai retenue :

« Une forme surgit derrière lui et une main gantée se plaqua sur sa bouche, étouffant son cri de terreur primitive. Puis il ressentit un éclair froid au niveau de la gorge et il comprit qu’il allait mourir, qu’il était déjà mort, la gorge tranchée. Une vague pensée affleura à la limite de sa conscience, celle que l’accès à l’éternité ne signifie pas, mais alors pas du tout, l’immortalité. »

Dernière chose aux scientifiques de notre monde : Si vous découvrez une technologie qui permet de voyager dans le temps, n’allez pas faire des conneries! (Comme s’ils nous écoutaient…)

Pour vous procurez le livre numérique :

Site de l’éditeur : L’Ivre-Book

Advertisements

Une réflexion sur “Lecture de Reich D’Alain Paris

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s