Lecture de l’Asch Mezareph de Jean-Pierre Favard

L'ash Mezareph

Présentation :

Qu’avons-nous ici? Un livre à la couverture d’un jaune mystérieux, avec dessus une bête humanoïde dont le corps est surmonté d’un crâne animalier et aux cornes inquiétantes. Un titre impossible à prononcer sans être accusé de sorcellerie ou encore de débiter des insultes incompréhensibles à nos proches dans une langue morte depuis des siècles. Un auteur français de talent que l’on croise sur Facebook ou dans l’actualité littéraire et qui ressemble vaguement au chanteur du groupe Metallica.

Tout est en place pour l’aventure de l’Asch Merapeth!

En gros, c’est l’histoire d’un groupe d’amis qui se retrouveront mêlés à une histoire de parchemins, d’alchimie et dans les méandres troubles d’une quête de pouvoir dangereuse. C’est aussi tout un tas de légendes, des aventures médiévales et des récits historiques enivrants.

Lisez ce livre et je vous mets au défi de ne pas désirer vous envoler pour cette région d’Europe.

 Ce que j’en pense :

C’est toute une épopée historique que nous présente ici l’auteur. Dès son prologue, il nous transporte dans le temps, avec des images vives et un talent pour la description d’époque. L’archéologue en moi s’est éveillé et réjouit de cette aventure, de ce thriller et de ce récit dont les thèmes contemporains et anciens se côtoient.

S’il vous arrive de lire mes chroniques littéraires, vous savez que je raffole d’histoires qui se déroulent dans plus d’une époque à la fois. C’est en plein ce qu’on retrouve ici. Les dates et les lieux se succèdent dans une habile valse créatrice, une chorégraphie bien exécutée que consolide la plume d’expérience de l’auteur.

Au fil de l’histoire nous sont étalés des faits, des idées, des hypothèses et j’arrive mal à imaginer la quantité de recherches qui fut nécessaire pour arriver à un produit final aussi cohérent et divers. Les éléments se succèdent à une vitesse folle, alchimie, templier, pierre philosophale, pouvoir, gouvernement et théorie de complots. Pour en arriver là, je me demande une chose :

Est-ce que monsieur Favard serait historien?

L’écriture intelligente et les descriptions colorées, parfois volontairement sombres et surtout essentielles, s’accouplent agréablement avec des personnages à découvrir. Un roman qui se lit bien, très divertissant et qu’il est difficile de mettre de côté.

C’est donc une lecture que je recommande !!!

Liens d’intérêts :

Advertisements

Une réflexion sur “Lecture de l’Asch Mezareph de Jean-Pierre Favard

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s