Lecture du Tome 1 de la série Averia – Patrice Cazeault.

Averia

J’ai découvert ce livre sur le très populaire Facebook. Depuis quelque temps, je voyais défiler des photos de certains des tomes de la série « Averia », envoyés par des lecteurs dans le cadre d’un concours intéressant. J’ai trouvé l’idée bonne et placé le nom de cette série dans ce petit tiroir de mon esprit où se trouve la liste de bouquins à acheter. (Tiroir plein à craquer…)

Quelques jours plus tard, je visitais un site en ligne pour faire l’achat de nouveaux livres numériques, et je suis tombé sur la série Averia. Une minute d’hésitation et je mettais le livre dans mon panier d’achats.

Je n’avais aucune idée de ce qu’était cette série… était-elle pour adolescents…? Pour adultes? Le seul moyen de m’en faire une idée était d’en amorcer la lecture sur ma docile tablette.

 

 Résumé :

Seki vit sur Averia, une colonie humaine qui a été conquise il y a 20 ans lors de la guerre avec les Tharisiens. Malgré cela, elle s’accommode bien de l’occupation. N’a-t-elle pas la chance d’étudier à l’université?

Sa sœur, Myr, ne partage pas son point de vue. Pour elle, la présence des Tharisiens sur Averia est une abomination. Le seul moyen de mettre fin aux injustices que subit le peuple humain est de se rebeller contre l’envahisseur.

Mais voilà que Seki, intimement convaincue que la reprise des hostilités serait une erreur, se voit entraînée malgré elle dans un groupe de résistants.

Les choses tournent mal. Une bombe explose.

La spirale de violence s’accélère.

Seki, qui doit assumer un rôle qu’elle n’a pas désiré, arrivera-t-elle à se sortir indemne de l’insurrection qui gronde dans la colonie d’Averia?

 

Mon commentaire :

Le premier tome de la série « Averia » est un livre qui se dévore avec voracité, qu’on arrive difficilement à mettre de côté pour s’adonner aux contraintes quotidiennes qui réduisent notre temps de lecture.

Je l’ai trouvé bien écrit. Ce premier tome nous fait découvrir deux sœurs très différentes, Myr et Seki, qui vivent dans un monde où les humains sont soumis à un envahisseur extraterrestre. Les personnages principaux sont très bien développés, leur profondeur psychologique et leur humanité nous les rendent sympathiques, même lorsqu’on critique leurs actions.

C’est un roman de science-fiction intelligent où l’histoire n’est pas mise de côté au profit des gadgets et noms impossibles à retenir. C’est ici la qualité littéraire, la puissance des idées et l’action qui triomphent.

L’auteur a écrit le roman du point de vue des deux filles, qu’on lit à tour de rôle, qu’on apprend à connaître. Il a bien réussi son pari en construisant le roman de cette manière. Leurs personnalités différentes empêchent la confusion.

Pour nous aider à comprendre, pour ajouter des éléments à l’action et compléter la valse guerrière à laquelle nous assistons, des textes venant d’autres points de vue nous sont offerts. Ainsi, on peut pratiquement suivre le bulletin de nouvelles de l’envahisseur, avec un certain humour et un réalisme à la « Geraldo Rivera ». Nous sommes aussi conviés dans l’univers révolutionnaire de Myr, par ses textes, sa propagande et son cri au soulèvement.

Un roman sans longueur, qui vous tient captif, qui vous forcera à vouloir lire les suites.

Patrice Cazeault a pondu un premier tome réussi à une série captivante.

À conseiller.

 

Liens utiles :

Éditions ADA : http://www.ada-inc.com/averia-tome-1.html

Blogue de l’auteur : http://avisdexpulsion.blogspot.ca/

Page Facebook de l’auteur/Série : https://www.facebook.com/averia.tharisia

Advertisements

4 réflexions sur “Lecture du Tome 1 de la série Averia – Patrice Cazeault.

  1. J’ai 38 ans, amateur de science-fiction adulte, du genre terrifiant, mais de bon goût. La série Averia ne m’a pas attiré au début, mais je vais sûrement lire le tome 1 pour voir l’univers de Pat. Cependant, dans votre billet, vous ne dites pas si cette série est plus pour ado /filles. Je ne suis pas du genre à lire des livres pour jeunes adultes. J’ai fait la gaffe d’acheter Sentinum, cette grosse brique pleine de longueurs.

    Je voudrais bien lire 4 livres québécois cette année tout en écrivant ma trilogie.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s