Lecture du roman – Le projet Ithuriel de Michèle Laframboise

 

Lecture du projet « Ithuriel » de Michèle Laframboise

Paru aux Éditions David en octobre 2012.

 

Le projet Ithuriel

 

Tout d’abord, je tiens à préciser que mes « critiques » ne se basent que sur mes impressions du moment. Je n’ai aucune formation ou prétention de critique littéraire. Mes commentaires sont souvent simples, courts et reflètent ce qui me passait par la tête lors de la lecture. Les auteurs des romans que je critique sont invités à me faire part de leurs réactions suite à mes textes.

Je ne commente pas tous les livres qui me plaisent et je ne commente jamais ceux que je n’aime pas – ou presque jamais.

 

Qui est Michèle Laframboise?

J’ai eu le plaisir de faire la connaissance de l’auteure au dernier Salon du livre de Montréal en 2012. Elle est très accessible et sympathique. Voici une courte biographie prise sur le site de l’éditeur.

Michèle Laframboise est une ex-scientifique devenue auteure et artiste. Elle a publié une vingtaine de romans et d’albums de BD ainsi que de nombreuses nouvelles, récoltant plusieurs distinctions et prix littéraires. Michèle vit à Mississauga, dans le sud de l’Ontario, où elle partage son temps entre le dessin, l’écriture et sa famille.

 

Résumé du roman :

Si vous pouviez concevoir et élever une enfant pour en faire l’arme parfaite qui mettrait fin à la guerre et au terrorisme, le feriez-vous, même au prix de briser sa vie?

À Montréal, dans un futur proche, un savant hanté par ses souvenirs de guerre travaille sur un dossier ultrasecret : le projet Ithuriel. Depuis sa naissance, la petite Lara a été soumise à des traitements extrêmes, isolée du monde, privée de stimuli intellectuels. Elle deviendra une arme redoutable capable de court-circuiter les conflits mondiaux… et de conférer à son détenteur une supériorité indéniable.

Un jour, dans la Pyramide érigée au sommet du Mont-Royal, une démonstration tourne mal et Lara s’échappe dans un monde inconnu et terrifiant…

 

Ce que j’en pense :

Je me répète, mais quand j’entends le terme science-fiction, ça me fait toujours un peu peur. L’image mentale qui me vient est celle des « Star Wars » ou autres, remplis de vaisseaux intergalactiques et de robots énervants. Heureusement, il existe ce que j’appelle la science-fiction légère, qui intègre des éléments futuristes dans la réalité quotidienne.

C’est le cas de ce roman. Je n’avais jamais lu de livre de Michèle Laframboise, mais pouvait me faire à l’idée qu’elle était très créatrice, suivant sa carrière sur Facebook. Je ne me trompais pas, elle à une riche imagination et un sens artistique développé.

L’aventure se déroule dans un Montréal différent, moderne et dans lequel le Mont-Royal supporte une énorme pyramide. Un centre aux activités diverses, dont scientifiques. On nous met rapidement dans le contexte sociopolitique qu’on assimile avec facilité. Durant le récit, la lecture est souvent enrichie d’informations diverses, que ce soit par les descriptions, des explications détaillées et même, à la fin, on retrouve un petit dictionnaire des termes utilisés, ce qui permet de nous y retrouver.

Nous faisons la connaissance d’une foule de personnages principaux ou de soutiens. Une danseuse rebelle, un vieil oncle qui jadis se trouvait au centre des manifestations du peuple insatisfait. Des scientifiques, des politiciens, une petite fille bien particulière. Chaque individu joue son rôle à merveille dans la toile d’une certaine complexité tissée par l’auteure. Ils sont construits avec une psychologie intelligente, des habitudes et des pensées humaines. On ne s’ennuie pas à les découvrir.

Une autre particularité du roman à la couverture agréable et colorée est les petits bulletins de nouvelles écrits, qui viennent donner le ton à l’intrigue, ajouter des éléments afin de consolider l’histoire.

Ce que j’ai aussi apprécié dans le roman, ce sont les idées politiques, sociales, économiques et humaines, dans un contexte québécois qui ne fait aucun doute. On retrouve dans le roman plusieurs clins d’œil d’actualité récente ou non. Elle nous présente un futur qui n’est pas si loin de notre réalité. Comme certains des personnages principaux, ceux de ma génération se souviennent d’une époque antérieure qui était peut-être meilleure.

En lisant la biographie de l’auteure, j’ai compris l’importance du dessin dans sa vie.

C’est une lecture que je recommande pour les amateurs d’action, de suspense et de science-fiction. Je vais surement lire d’autres des livres de Michèle.

 

Liens utiles :

Où se procurer le roman – Le projet Ithuriel

Le site de l’éditeur – Les Éditions David

Une page sur le roman – Le projet Ithuriel

Le site de Michèle Laframboise – Site officiel

Advertisements

Une réflexion sur “Lecture du roman – Le projet Ithuriel de Michèle Laframboise

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s