Il ne sert à rien de divaguer sur le passé…à moins qu’il ne vienne frapper à votre porte…

 

Walter Johnson était dans cet avion qui s’est écrasé dans les montagnes du New Hampshire.

Sa jeune épouse morte dans l’accident, qu’il a dû enterrer sous un amas de pierres. Le riche financier s’en est sorti, non sans avoir dû payer le prix.

Il a perdu l’usage de ses jambes, mais pire est le marché diabolique qu’il a passé avec une chose millénaire, aussi vieille que l’humanité. Une chose au cœur de glace.

Un marché qui lui aura permis de survivre.

Il est revenu du sommet enneigé de cette montagne, mais n’est plus qu’un vieil homme brisé.

Car près de 40 ans se sont écoulés.

De longues années de solitude, de folie et de regret.

Il ne sert à rien de divaguer sur le passé, à moins que ce passé ne revienne le hanter. Qu’il vienne un jour frapper à sa porte.

Alors, sa vie misérable deviendra un enfer.

Tout cela parce qu’il a passé un marché avec L’Esprit des glaces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt disponible : Aux Éditions Porte-Bonheur

ou : Chez Archambault

Venez me rencontrer au Salon du Livre de Montréal du 14 au 17 novembre 2012

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s